Comment choisir et évaluer un café en grains de qualité ?

Le café est l’une des denrées les plus commercialisées au monde. Plus de 60 % des Français préfèrent le café au thé à leur petit déjeuner. Il y a une multitude de variétés de café sur le marché, classées en différentes catégories. Définir la qualité du café dépend de plusieurs critères.

C’est surtout en fonction de ces critères que les producteurs et les importateurs font la différence entre un café de bons et de mauvaises qualités.

Torréfaction du café

Les critères d’évaluation d’un café vert

À première vue, il est impossible de reconnaître réellement un bon café. S’il s’agit encore de café vert, pour s’assurer de sa qualité, il faut tenir compte de son origine; son exploitant et de son producteur. L’espèce du produit est aussi à considérer. Il existe deux espèces de café à savoir l’Arabica et Robusta. En évidence, un Arabica de haute altitude est toujours de meilleures qualités qu’un autre de moyenne altitude.

Pour un café vert, les méthodes de traitements sont aussi des points essentiels pour pouvoir déterminer si le café sera bon ou pas. Ces méthodes incluent la manière dont le produit a été cueilli, dont il a été lavé, dont il a été séché. Un grain cueilli à la main est toujours plus attrayant qu’un autre cueilli à la machine. Une fois sec, un café de qualité est celui qui possède un grain d’une valeur d’humidité de 11 % environ et qui a une largeur entre 4 et 8 mm.

En outre, saviez-vous les différents avantages du café soluble?

Méthodes pour reconnaître un bon café torréfié

Même si un café est déjà torréfié, il est toujours possible de reconnaître celui qui est « bon ». La forme des grains est le premier indice à prendre en compte. Une fois torréfié, un bon grain de café est celui qui ne présente pas de brisures. Après la torréfaction, les fèves doivent rester entières sauf s’il s’agit de fèves éléphant. La qualité d’un café torréfié se reconnait aussi dans la couleur de ses grains comme vous pouvez le voir sur le café chicoree torréfié par exemple. Lorsqu’elle est bien homogène, cela prouve que tous les procédés liés aux traitements du café ont été bien respectés. Cela inclut la cueillette, la fermentation, la séparation des fèves.

État de la pellicule… un indice important

Lorsqu’un café est de qualité, lors de la torréfaction, la pellicule des grains doit disparaître. Sinon, elle doit au moins se transformer en petit sillon blanc visible qu’au milieu des grains de café. S’il s’agit de café nature, ce petit sillon devient brunâtre et est très peu visible.

La fraîcheur du café

Un bon café est celui qui est doté de toute sa fraîcheur. Lorsque ce produit est bien frais, il ne doit ni être huileux ni être brillant. Cette fraîcheur du café dépend d’abord de sa mode de conservation. Moins les grains sont exposés à la lumière et à l’air, plus ils seront de qualités donc meilleurs pour les consommateurs.
Un café bien frais est aussi celui qui a été torréfié depuis peu de temps, et dont la torréfaction n’a pas été trop poussée (Plus de détails encore dans cet article).

Évaluation finale d’un café

Après l’évaluation de la torréfaction, la dernière évaluation d’un café Malongo ou d’un café en grain se fait en étudiant la qualité de la poudre de café obtenue à partir des grains. Un bon café est celui qui s’effrite facilement lorsqu’il est transformé en poudre. Une fois dans la bouche, le gout du café est le dernier critère qui permet de connaître si le produit est bon ou mauvais.

Quelles sont les meilleurs cafés

Nous avons établi une liste des meilleurs cafés au monde dans cet article. La notion de meilleur café est bien sûr une question subjective mais dans cet article, vous trouverez des informations intéressantes ainsi que les provenances de ces cafés.

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour voter

Laisser un commentaire