Chicorée et café : quelles différences ?


lecture en 3 minute(s)

La chicorée et le café sont issus de plantes bien distinctes et disposent chacun de leurs vertus même si on les associe souvent dans une seule et même boisson. Le café est d’ailleurs réputé pour la caféine qu’il contient et la chicorée, pour sa saveur plus douce et ses propriétés médicinales.

Aujourd’hui, on vous met ces ceux produits en parallèle pour mieux les connaitre et pour mieux les apprécier au quotidien.

Ce qui distingue la chicorée du café

Tout d’abord, si le café est issu de graines de la plante qui porte son nom, la chicorée est essentiellement une racine. Si le premier est bu pour la caféine qu’il contient, la seconde en est dépourvu et s’utilise surtout pour ses nombreux atouts santé.

Le café est utilisé pour ses propriétés stimulantes et se consomme de préférence le matin et pendant les heures d’activité. Il permet ainsi de rester éveillé tout en activant la concentration.

La chicorée quant à elle a été mise en avant pour la production d’un succédané de café, sans la caféine. En plus de se poser comme une alternative naturelle au café, on la promeut également pour son goût subtil.

La chicorée ne sert d’ailleurs pas qu’à la boisson. Elle intervient dans la fabrication de nombreuses pâtisseries, dans la composition de certaines bières et des aliments pour les animaux domestiques.

Si le café est produit par torréfaction des graines, la préparation de la chicorée suit plusieurs étapes, car ses racines sont d’abord transformées en cossettes avant d’être séchées, puis torréfiées.

Contrairement au café, la chicorée peut se boire sans risque du matin jusqu’au soir. Elle présente l’avantage d’être riche en fibres et en minéraux.

Histoire de la chicorée

La chicorée est entrée dans les habitudes de consommation des Européens à partir du XVIIè siècle et s’est posé comme un substitut du café dès le XIXè siècle. Son histoire est intimement liée à celle de la France puisque sa popularité face au café fait suite aux actions menées à l’époque par Napoléon.

En effet, pour solutionner la crise agricole, celui-ci a mis un embargo sur l’importation de café, ce qui a obligé la population à trouver un remplacement. La chicorée bue durant cette période avait encore un goût assez rudimentaire.

Une seconde pénurie de café est intervenue entre les deux grandes guerres et a de nouveau mis la chicorée au-devant de la scène non seulement comme boisson, mais aussi en tant que légume et colorant alimentaire.

Les vertus de la chicorée

A bien des égards, la chicorée est de loin plus vertueuse que le café et les raisons dépassent largement le fait qu’elle soit dépourvue de caféine.

On notera d’ailleurs qu’elle servait déjà plusieurs milliers d’années avant Jésus Christ  notamment pour la facilitation qu’elle apporte à la digestion grâce à une fibre particulière présente dans sa composition, l’inuline.

Cette fibre permet la constitution des bactéries bénéfiques au système digestif à l’exemple du bifidus actif qui apporte une protection naturelle contre les infections et les allergies tout en facilitant le transit intestinal.

L’inuline convient d’ailleurs aux personnes souffrant d’une carence en calcium, qu’elle aide à assimiler.

On ne le dira jamais assez, la chicorée est également riche en fibres, en minéraux tels que le phosphore, le magnésium, mais aussi le fer, très utile pour les femmes enceintes.

Des recherches scientifiques sont également organisées pour que la chicorée soit confirmée comme étant un aliment naturellement riche en antioxydants étant donné que les molécules qui bloquent l’oxydation et donc le phénomène de vieillissement sont bien présentes dans ses composants.

Pour ne rien gâcher, son goût inspire de nombreux scientifiques et permet d’élaborer des boissons de plus en plus sophistiquées. Nombreuses ont su se démarquer au point d’avoir été primées par de nombreuses sélections de jury.